Ateliers de communication – Création de matériel

Une fois les grandes lignes trouvées, les idées mises sur papier, nous avons dû  fabriquer du matériel.
Pourquoi ne pas l’acheter?
Hum.
Parce que. C’est dans les gènes quand on est logopède. On manie les ciseaux, la colle et la plastifieuse avec grâce. « Avec amour et tendresse » comme disait l’un de mes profs.

En vrai, c’est parce que nos idées sont tellement précises que nous ne pourrions pas trouver de jeu qui corresponde pile-poil à ce que nous cherchons.

Mais il y a des quantités de jeux bien faits pour les âges qui nous intéressent ici (18 à 36 mois pour rappel)
Notre idée de cube est directement inspirée du jeu Roule et Joue de Thinkfun. Pour l’avoir manipulé, ce jeu est vraiment génial. Le principe est de lancer un gros cube coloré et de prendre une carte correspondant à la couleur de la face. Sur ces cartes, des petits gages, des questions, etc. Je me souviens d’un papy qui l’avait acheté et était revenu à la boutique me dire que ses petits enfants (même les plus grands) fonçaient sur le cube dés qu’ils arrivaient chez lui.

Nous l’avons adapté pour avoir des actions plus ciblées « logopédie ».

Nous pourrons encore l’adapter et créer des cartes colorées pour l’apprentissage du langage écrit par exemple (affaire à suivre ^^ )
Pour les calculs, l’adaptation est en cours, j’ai déjà mis en ligne quelques fiches prévues pour les calculs de 0 à 10.

Alors, côté pratique:

  • Un cube en tissu blanc, de 24 cm d’arête, rembourré pour ressembler à un cube (je ne suis pas douée en couture, je ne pensais pas que ça finirait par vraiment ressembler à un cube) : 6 faces carrées blanches de 26 cm de côté, cousues ensemble endroit contre endroit, on retourne le tout (voir le petit schéma de cube ouvert), on demande à une petite main de remplir de rembourrage et puis on coud l’ouverture à la main.
  • Une housse de cube aux faces colorées: 6 faces carrées de 27 cm de côté cousues ensemble (cousues sur l’endroit, puis retournées). La dernière face possède des volets et des velcros pour permettre de mettre le cube blanc dedans et refermer. On avait prévu un petit velcro au milieu mais le tissu tirait et on voyait l’intérieur. On a décousu et remis des volets plus grands et un velcro qui fait +- tout le côté; Pas évident d’expliquer où l’on place les velcros. le mieux est de se fabriquer un petit cube en papier et voir où les faces se referment entre-elles.

  • des images tirées de jeux que je possédais déjà; J’ai scanné et bidouillé dans Photoshop et dans Indesign pour avoir des images propres et toutes de la même taille. Une partie des images a été trouvée sur Internet. Les autres viennent de l’excellent Pantomime de chez Haba (Coté mimes, il y a aussi Pouet Pouet chez Djeco, même principe de mime mais plus complet car certaines cartes sont à mimer alors que d’autres demandent de faire le bruit, et d’autres encore permettent de mimer+faire le bruit, le fait d’avoir des cartes « bruits » permet d’utiliser le jeu en famille et de laisser participer les plus petits qui ne comprennent pas encore le principe du mime) et du fantastique Livre des bruits de Soledad Bravi (si vous croisez ce bouquin, achetez-le – le jeu du livre existe également)
    Il y a également des images représentant des superpositions de cubes (style mégablocs – ou duplos s’ils étaient un peu plus grands) que les enfants devront reproduire avec ou sans mémorisation. Ce sont des photos que j’ai faites moi-même. Nous jouerons sur la reproduction en tant que telle mais également sur le fait de trouver l’erreur dans des séries déjà existantes, trouver ce qui est à modifier, etc. Le tout en mettant l’accent sur l’utilisation des termes liés aux notions spatiales.
    D’autres cartes correspondent à des questions de compréhension lexicale et syntaxique. Exemples: « Qu’est ce qui est vert? La salade, le soleil ou un poussin? » « Je suis un animal … j’ai de grandes oreilles… je saute dans les champs… qui suis-je? » « Saute sur un pied plusieurs fois » « Touche le nez de ton voisin » etc.
  • Les images sont mises en page dans des cases (dans Indesign), les documents sont sauvés en pdf, photocopiés en couleurs. Il faut ensuite découper, coller sur des pages colorées, redécouper (pour avoir un petit bord, c’est plus joli), coller dans des pochettes de plastification, plastifier et re-re-découper (Merci Yulica, quel boulot!)

Et tadaaaaaaam:

  • Question matériel, nous comptons aussi utiliser des livres et nous faire un nid douillet dans les coussins pour entrecouper l’heure d’activités de moments calmes et passer quelques minutes à favoriser la respiration et la concentration des enfants grâce à des bouteilles de retour au calme.

Voici un tuto pour la bouteille de retour au calme, trouvé sur le blog de Melle Frisette, qui l’avait elle-même trouvé dans un Popi.

On a hâte!

Tous les jeux dont je parle ici sont faciles à trouver. Un petit saut chez Cotontige si vous êtes dans la région (Hainaut, Ath), vous pouvez dire que vous venez de ma part ^^ (et likez la page, hop!)
Sinon, dans les bonnes boutiques de jeux. Vous allez à la rencontre des conseillers, vous leur posez plein de questions… ne comptez pas sur moi pour mettre des liens vers les géants de la vente en ligne 😉

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer